Jeter son mégot, quels risques ?

Les mégots constituent une grande part dans les déchets dans les rues. Or, la facture de la propriété est parmi celles qui coûtent les bras aux contribuables. Rien que pour Paris par exemple, c’est à peu près de 500 millions d’euros. Raison pour laquelle amende et mégot sont associés dans le cas où un fumeur jette ce dernier dans un emplacement inapproprié.

Nocif pour la santé et nuisible à l’environnement

À voir sa taille, le mégot peut être considéré comme un petit déchet de rien du tout. Par contre, c’est un vrai danger pour l’environnement et pour la santé. Sa dégradation peut prendre jusqu’à 15 ans alors que les substances périlleuses qu’il renferme sont nombreuses. En effet, il obtient sa forme grâce à un filtre en acétate de cellulose. Ce filtre est, en fait, traité par des substances toxiques avant d’obtenir l’apparence finale. D’ailleurs, il est impossible de citer tous les composants chimiques contenus dans cette partie de la cigarette, mais on en compte plus de 2 500.

Toutes ces substances sont nocives pour l’environnement. Mais pas que ! Jusqu’à sa dégradation, la pollution invisible qu’émettent les composants du mégot se propage dans l’air et aussi, surtout, dans l’eau. Ce qui atteint facilement tous les êtres vivants aux alentours.

Amende de 68 à 185 €

Si vous ne faites pas attention, amende et mégot peuvent vous ruiner en un rien de temps. Le code pénal, article R. 633-6 mentionne clairement qu’il est interdit de jeter son mégot dans des endroits qui ne sont pas des emplacements désignés à cet effet. C’est valable, que ce soit dans un lieu public ou privé.

Vous pouvez donc être sanctionné d’une amende de 68 €. Mais cette somme est soumise à des conditions : vous avez un mois et demi après l’envoi de l’avis d’infraction. Ce délai dépassé, la somme remonte à 180 €.

Par contre, si vous êtes en voiture et êtes surpris en train de jeter votre mégot sur la route, l’amende serait de 135 €.

Emprisonnement et amende de 3 750 €

Il n’y a pas que le risque de payer une amende. Jusqu’à 6 mois d’emprisonnement seraient aussi possibles, selon le cas. D’ailleurs, l’amende peut remonter jusqu’à 3 750 €. En effet, les mégots jetés n’importent où causent, non seulement la pollution, mais risque aussi de réduire en cendres tout ce qui est sur son passage. Dans ce cas, le responsable écope les deux pénalités (amende de 3 750 € et emprisonnement de 6 mois) en même temps. D’ailleurs, ces peines peuvent s’aggraver selon les dommages causés à autrui.

À noter que tous les agents assermentés, y compris les établissements publics chargés de protéger la nature et les personnes contres l’incendie, peuvent verbalisés ces pénalités.

Cigarette classique ou à rouler : lesquelles choisir ?
Quels accessoires indispensables pour un fumeur du CBD ?